CPU ⬜ Carré Petit Utile

  • Programmes
  • Interviewes
  • Chroniques
  • Mots-clés
  • Chercher
  • Bonjour à toi, Enfant du Futur Immédiat, toi qui regarde d'une manière très suspicieuse ce micro dans laquelle je ne vais pas tarder à balancer mon flot de bêtises.

    Pour une fois, nous ne parlerons pas de vie numérique dans ce programme, mais des personnes qui la refusent, parfois avec violence. On les appelle les Néo-Luddites, et non, ce n'est pas une maladie, puisqu'ils considèrent qu'ils accomplissent un acte politique.
    Mais avant de parler de Néo-Luddites, que tu feras attention à ne pas confondre avec Néolithique, revenons deux siècles en arrière.

    Il était une fois un royaume, le Royaume-Uni en 1811, qui allait connaître la Révolution Industrielle. Le train roulait ses premiers pas, et les cartes programmables du Métier Jacquard avaient déjà traversé la Manche, sans même attendre les troupes de Napoléon.
    Sauf que les paysans qui complétaient leurs chiches revenus avec le tissage manuel devinaient que la mécanisation allaient prendre leur place. Un mouvement de révolte gronda contre les machines à tisser Jacquart ; cette jacquerie se nomma d'elle-même le Luddisme. Les gens de la Terre envahissaient les ateliers pour casser ces mécaniques infernales. C'est le premier exemple moderne de sabotage de l'outil de travail pour protester contre la mécanisation et le risque sous-jacent de chômage.

    Le texte complet est disponible sur le site de son auteur
    Extrait de CPU release Ex0036 : C.L.O.D.O. et autres néo-luddites.
    Photo : Capture d'écran de l'épisode « Whoever Shot Poor George\XR40 ? » de la série « The Avengers » (« Chapeau melon et bottes de cuir »), via dissolute.com.au, D.R.

    Annexes

    Ajouter un commentaire

    Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

    Haut de page