CPU ⬜ Carré Petit Utile

  • Programmes
  • Interviewes
  • Chroniques
  • Chercher
  • Suivez-nous !
  • Extrait de CPU release Ex0018 : Caractères et empattements.

    Autrefois, l'imprimerie était réservé à un cercle d'initiés que l'on nomme encore les typographes. A l'aide de leurs caractères en plomb, ils imprimaient des pager entières de Bible à l'aide de règles très strictes. Mais avec l'informatique, n'importe qui put se mettre à taper et imprimer un texte, et si les règles de syntaxes sont généralement connues, les règles typographiques elle, le sont beaucoup moins. Nous allons passer ainsi en revue quelques erreurs très courantes que vous saurez maintenant repérer au premier coup d'œil.

    Et on va commencer par nos amis graphistes, ceux qui créent une image à partir d'un mot et s'amusent à le déformer. Oui c'est un sacrilège que ceci, on ne s'amuse jamais à déformer une police à coups de Photoshop, car le fondeur qui lui a donné naissance lui a donné des caractéristiques comme un corps et une graisse. Ami graphiste, si tu veut manipuler une police, il te faudra apprendre à utiliser CSS, ou mieux, utiliser des polices vectorielles. Tu pourras ainsi composer ton œuvre en conservant l'intégrité physique et la beauté de ta police.

    Notre prochain exemple et facile à trouver si vous avez sous la main un paquet contenant plusieurs sachets de purée en poudre. Vous pourrez par exemple y lire 2x30g de purée en flocons. Oui, oui j'ai bien dit 2x et non deux fois car utiliser un x à la place d'une croix de multiplication est une erreur. Cette croix de multiplication, mal aimée de l'informatique courante et des clavier Azerty et pourtant bien utile pour se distinguer de la lettre x qui en calcul est souvent utilisée pour désigner la première variable.

    Parlons maintenant des espaces insécables : Ils sont partout mais on ne le voie jamais, au point de les oublier souvent. Un espace insécable se place après une lettre ou un signe de ponctuation et ne doit pas être séparé de cette lettre par un retour à la ligne. Si vous voulez les observer un bon début est de lâcher Microsoft Office pour utiliser Libre Office. Sous Libre Office les espaces insécables vous apparaîtront en gris.

    Par exemple le symbole € doit être précédé d'un espace insécable afin de ne pas être séparé de la somme qu'il accompagne, ce serait bête d'avoir 10 000 en fin de ligne et € au début de la suivante.

    Les majuscules : elles c'est l'inverse, elles sont partout alors qu'elles ne devraient pas. Les lettres majuscules sont réservées aux débuts de phrase, aux noms propres, pour les abréviations et c'est tout. Certaines publicités utilisent des majuscules pour rendre certains mots très importaaaants, mai c'est le rôle du gras et du souligné, pas celui de la majuscule.

    Même punition pour le noms de fonctions, si DRH ou PDG prennent des majuscules car ce sont des abréviations, la fonction écrite en entier n'en prendra aucune. Ainsi il n'y a aucune raison d'écrire la fonction Chef De Projet avec un C, un D ou encore un P majuscule. Pour terminer avec les majuscules vous avez certainement entendu que les majuscules n'ont pas d'accent, c'est bien sûr complètement faux. En écriture manuscrite comme à la machine il ne faut jamais oublier l'accent d'un E majuscule, ou la cédille d'un C.

    Enfin, les guillemets et les apostrophes : Avec votre clavier Azerty il y a de grades chance pour que vous utilisiez les apostrophes américaines, droites et raides comme les frontières de leurs états, au lieu d'utiliser les belles apostrophes arrondies qu'il convient d'utiliser en français. Même chose pour les guillemets, où le double trait anglo-saxon , cher aux développeurs est utilisé à tort à la place du double chevron horizontal que l’on vous a appris à l’école.

    Bref vous l’aurez compris, peu de maîtres maîtrisent l’art de la typographie et peu de padawans font l’effort de s’y intéresser et de changer pour un clavier plus adapté à notre langue.

    Car en typographie, un clavier Azerty en vaut peu.

    Auteur : Solarus
    Illustration graphique : Tiroir de typographe, exposé chez l'agence Bakélite.

    Pièces jointes

    Aucun commentaire

    Ajouter un commentaire

    Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées. Votre e-mail ne sera pas affiché.

    Haut de page