CPU ⬜ Carré Petit Utile

  • Programmes
  • Interviewes
  • Chroniques
  • Chercher
  • Suivez-nous !
  • Extrait de CPU release Ex0002 : Du cellulo aux pixels.

    Bonjour a tous. C’est moi, le boucher de la langue française. Avant je continue, s'il vous plaît couvrir les oreilles de vos bébés.

    Rappelez-vous, vous avez été alerté .

    Prêt? Bon.

    Avant d'être arrivé en France pour détruire votre langue , je vivais dans la Silicon Valley depuis quinze ans . Peut-être vous avez entendu parler d’elle ? Il est une terre fantastique qui est la maison à de géants comme Google et Facebook et Uber et toutes sortes de monstres effrayants qui actuellement apeurent les bonnes gens de l'Europe .

    Cette terre est une grande terre d'innovation et d’entrepreneurs . Mais dans ce pays , le succès n'a qu'une seule mesure : l'argent . Et le plus d'argent , plus le succès.

    Et par cette mesure de succès , l'Europe est souvent considérée comme un échec. Moins d’entrepreneurs . Moins de startups . Moins de capital-risque. La réputation de l'Europe en général et la France en particulier , est sa résistance au changement et sa peur à embrasser les nouvelles technologies et l'innovation .

    Mais en fait , mon année de vie en France et Europe a montré que les gens ici ont embrassé l' avenir avec enthousiasme . Et il ne peut y avoir de meilleure illustration de la révolution et l'explosion dans l'industrie de l'animation de l'Europe .

    L’exemple parfait est la façon dont l'Europe a réussi à trouver une nouvelle intersection de l'art et du commerce . Et le résultat est une renaissance de l'animation numérique qui fait un impact dans le monde entier .

    Ce mois-ci, pour la quatrième année, Toulouse accueillait le Cartoon Forum, un rassemblement d'animateurs de toute l'Europe qui présentent leurs nouvelles séries aux producteurs de télévision du monde entier. Et à cette frénésie de la narration et de l'art et d'affaires offres, il est possible de voir ce nouveau monde prendre forme.

    Le premier forum est survenue il ya plus de 25 ans et a attiré 43 animateurs. L'année dernière, 850 animateurs de toute l'Europe sont venus à la hauteur de leur nouvelle série de dessins animés pour les stations de télévision. Cette année, ce nombre est passé à 900 animateurs. Les chefs de stations de télévision pourraient choisir parmi 85 nouvelle série animée, dont 30 créés en France.

    Presque toutes les animations sont créées en utilisant des outils visuels. Et 55 pour cent ont également un autre composant transmédia, comme une application pour les téléphones mobiles ou un jeu vidéo. Le métier sur l'écran est une merveille, mais la capacité à raconter des histoires de manière entiers est aussi une révolution dans la créativité.

    Les outils ont fait l'animation de la création de l'animation plus accessible à un plus large éventail d'artistes, dont la seule limite est maintenant leur imagination. Et l'arrivée de nouveaux canaux numériques comme Netflix, YouTube, DailyMotion et dire que ces œuvres et presque immédiatement d'atteindre des publics du monde entier.

    L'Europe en général, et la France en particulier, sont à l'avant-garde de ce mouvement. Il ya eu une telle croissance dans l'animation européenne que l'année dernière, la Commission européenne a commandé à l'Observatoire européen de l'audiovisuel une étude approfondie du secteur de l'animation à travers le continent.

    Le rapport publié cette année a révélé que dans le cinéma, le Japon et les États-Unis étaient toujours les deux plus grands producteurs de films d'animation. Mais la France arrive troisième, avec 47 films d'animation réalisés au cours des quatre dernières années, comparativement à 109 pour les États-Unis et alors que la plupart du monde n'a aucune idée, des films tels que les Minions et Despicable Me sont créé à Paris par le studio Illumination Mac Guff . Cartoon Saloon, un studio d'animation en Irlande, a été nominé pour deux Oscars dans les six dernières années.

    Le rapport dit que : "Les succès récents dans le secteur de l'animation sont la preuve concrète de la capacité des industries créatives pour contribuer à la diversité culturelle et de stimuler la croissance et l'emploi tout en exploitant pleinement le potentiel des technologies numériques."

    Leurs problèmes ne se trouvent-ils pas dans l'excitation et l'énergie ?  En fait, il y'a quelques raisons d’être un peu nerveux.

    Rien qu'en Europe, il ya maintenant 300 chaînes de télévision consacrées uniquement à des émissions pour enfants, dont la plupart est l'animation. Est-il vraiment un tel besoin?

    Et avec la croissance des canaux de distribution et des séries et films d'animation, nous devons nous demander: Qui peut éventuellement avoir le temps de regarder tout cela? On peut craignent que l'Europe est peut-être dans 'une bulle quand on regarde l'énorme nombre d'animations en cours de production.

    Enfin, nous revenons à la partie créative. Lors du Forum Cartoon, plusieurs animateurs lors de leurs présentations ont pris le temps de faire valoir qu'ils avaient travaillé dur pour faire en sorte que leurs animations numériques ne sont pas des produits «froids» d'un ordinateur. Quand les machines deviennent plus importantes pour le processus, cela affecte l'émotion.

    En fait, cela peut être le plus grand défi pour les animateurs européens. Pour ne pas être trop séduit par la technologie, et pour être sûr de placer le cœur, l'émotion, la passion et de la vie au centre de ces travaux.

    En d'autres termes, de l'animation et de la technologie et du commerce doivent rester en équilibre. Dans le cas contraire, l'animation serait réduite à un produit plutôt qu'un art.

    Pièces jointes

    Aucun commentaire

    Ajouter un commentaire

    Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

    Haut de page