CPU ⬜ Carré Petit Utile

  • Programmes
  • Interviewes
  • Chroniques
  • Mots-clés
  • Chercher
  • [Note du rédacteur] : il est très difficile de trouver des ressources sur C: et C:Direct, notamment sur sa présentatrice virtuelle ; Si vous en avez trace, merci de poster en commentaires pour les suivants.

    En 1996, Canal + se diversifiait avec son bouquet Canal satellite qu'il passait en diffusion numérique et expérimentait de nouveaux services permises par ce format.
    Avec un nom qui ressemblait furieusement à une invite de MS-DOS, la chaîne C: était plus ou moins pour des geeks, mais fortunés: ceux qui avaient un abonnement par satellite un ordinateur PC .

    Car cette chaîne proposait à la fois des programmes TV traditionnels, mais proposait aussi de télécharger des programmes informatiques vers les PC. Pour cela, il fallait relier son décodeur satellite CanalSat vers son PC avec une prise série, et y lancer un programme d'acquisition à certaines heures et bien évidemment sans allumer la tv. Un service expérimental et très contraignant qui allait vite être concurrencé par la démocratisation des CD-Roms fournis dans les revues informatiques papiers

    En 1998, C: devint la chaîne Game One, Canal + partagea son capital avec l'éditeur de jeux vidéos Infogrames, devenue Atari Games.

    C'est sur Game One que Sébastien Ruchet et Alex Pilot mobilisèrent la scène des films amateurs pour en faire une nuit qui leur rendait hommage, que Cyril Lambin pu faire diffuser une version non coupée du dessin-animée Nadia et le Secret de l'Eau Bleue et que bien d'autres animateurs allaient se révéler.

    Game One eu une vie très mouvementée entre ses différents actionnaires durant sa première décennie. Le licenciement de Marcus pour avoir dit du mal d'un jeu édité par un des actionnaires et le virage vers une infantilisation du traitement du jeu vidéo en 2005 allaient justement motiver la création de ... Nolife.

    Extrait de CPU release Ex0056 : Une télé appelée Nolife.
    Illustration : Avatar pour le compte Google+ de la chaine, D.R.

    Annexes

    Ajouter un commentaire

    Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

    Haut de page