CPU ⬜ Carré Petit Utile

  • Programmes
  • Interviewes
  • Chroniques
  • Chercher
  • Suivez-nous !
  • Extrait de l'émission CPU release Ex0084 : Stickers.

    Le papier collant existe depuis le début du XXème siècle. Eh oui ! Vous n'avez pas oublié le tue-mouche, cette accessoire déco fifties mettant avantageusement en valeur le lustre de votre salle à manger. Mais l'autocollant tel que nous le connaissons est apparu fin des années 1960. suite à des avancées dans le monde des colles. Une avancée qui n'est pas forcément liée à la conquête spatiale…

    Le premier usage du sticker sera la publicité, commerciale, politique ou militante. Publicité qui sera très vite envahissante, et que différentes lois tenteront de prohiber de la voie publique, notamment la loi sur les supports publicitaires de 1979… qui sera scrupuleusement ignorée par les colleurs de stickers.

    On trouve aussi des autocollants servant à décorer une vitrine d'un magasin, des véhicules ou un mur d'appartement. Des pièces aux dimensions imposantes et qui sont en général des tirages limités voire uniques.

    Le mode d'emploi du sticker est simple :

    Pour retirer un sticker, le mieux est de se tourner vers les sites bricolages, qui auront des conseils différents en fonction du type de sticker. Eh oui, là encore, il vaut mieux connaître son ennemi plutôt que le déchirer.

    Car il existe des colles plus ou moins fortes, et le medium graphique a aussi a un rôle, en fonction que le papier soit cheap et perméable ou un papier pelliculé d'une couche vinyle. De même, les faibles quantités genre moins de 100 exemplaires seront souvent produites sur des imprimantes, et donc auront un dessin bien moins solide dans le temps que les solutions d'imprimeurs professionnels comme la sérigraphie.

    Le sticker n'a qu'un inconvénient : exposé aux éléments, il finit par pâlir. D'ailleurs, si vous trouvez un pigment d'un rouge intense et stable face aux ultra-violets, un marché à 1 Md$ / an s'ouvre à vous.

    Et si vous souhaitez faire vos propres stickers chez vous, il existe du papier autocollant pour imprimantes, mais attention de bien choisir le papier en fonction de votre imprimante : laser ou à jet d'encre, le mauvais choix peut vous mener au démontage de l'imprimante. Et le nettoyage est plus compliqué qu'après un bourrage papier.

    Il existe aussi des plotters de découpes, des machines à commande numérique pour découper des feuilles autocollantes colorées, pilotable avec un logiciel de dessin vectoriel. Comptez 200 € pour une entrée de gamme, plus les rouleaux de vinyle autocollants. Pour avoir plusieurs couleurs sur votre motif, vous pouvez superposer des formes de couleurs différentes, pour un résultat au look professionnel et très résistant. Pour cela, Eugène Lawn de notre partenaire Combustible peut vous expliquer la manipulation de transfert intermédiaire.

    À noter et pour terminer que le sticker a son propre festival, le FIST, Festival International du Sticker de Toulouse, dont la première et à ce jour unique édition eu lieue en Mars 2017. Festival dont d'ailleurs Radio <FMR> était partenaire, mais c'est pas une raison pour foutre plein d'autocollants dégueus dans le studio, bordel ! Eugène !

    Photo : Autocollants et patches tissés, © Julien Dubedout, avec son aimable autorisation.

    Pièces jointes

    Aucun commentaire

    Ajouter un commentaire

    Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

    Haut de page