CPU ⬜ Carré Petit Utile

  • Programmes
  • Interviewes
  • Chroniques
  • Chercher
  • Suivez-nous !
  • Extrait de l'émission CPU release Ex0089 : Éduquer avec le numérique.

    C'est au forum économique de Davos en 2005 que Nicholas Negroponte présenta son idée : construire un ordinateur portable à 100 $ afin d'aider l'alphabétisation des contrées pauvres. OLPC, One Laptop Per Children, un ordi portable par enfant, tout un programme ! Un engin rustique, à l'interface multilingue et orienté éducation, et qui devait pouvoir amener la connectivité internet jusque dans les villages du Sahel.
    L'idée était belle, elle allait révolutionner le monde. Mais pas comme prévu.

    Car la plus grande difficulté fut de faire chuter drastiquement les coûts des composants. Avoir un écran en dessous de 50 $ par exemple. Mary Lou Jepster, chercheuse en technologies d'affichages et CTO du projet, allait voir les fabricants d'ordinateurs qui lui répondirent poliment : Un tel design demande au moins de réaliser 15 miracles, et nous avons une règle dans le secteur : un seul miracle par produit.

    Plantage

    Ils avaient raison, dit-elle dans une interview de 2007, un seul miracle par produit est une très bonne règle pour créer un produit. Mais OLPC n'était pas un produit, mais un effort humanitaire global.

    Un ordinateur fut finalement produit, le XO. Mais bien plus cher que prévu.

    Finalement, si le développement de l'OLPC n'a pu atteindre son objectif et être shippé vers les générations en voie de développement, plein d'industriels se mirent à réfléchir à faire des ordinateur portables, dans la lignée du Asus EEE PC 701 et des smartphones bien moins coûteux, pour le milliard suivants d'individus connectés. En soit, avoir créé le concept de netbook n'est pas complètement un échec.

    Bruno Coudoin donne ensuite son retour d'expérience sur le projet.

    Auteur : DaScritch
    Photo : OLPC, XO version Beta 1 . CC Mike McGregor, via Wikimedia

    Pièces jointes

    Aucun commentaire

    Ajouter un commentaire

    Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

    Haut de page