CPU ⬜ Carré Petit Utile

  • Programmes
  • Interviewes
  • Chroniques
  • Chercher
  • Suivez-nous !
  • Extrait de l'émission CPU release Ex0090 : Thomson, un Plan Informatique Pour Tous.

    Chers élèves, nous continuons le cours de la semaine dernière, avec cette question, qu’est-ce qu’il semblait important d’enseigner à l’époque de nos ancêtres ?

    A l’époque préhistorique, il fallait apprendre la cueillette et la chasse, savoir quels champignons on pouvait manger et ceux qui valait mieux éviter. Dans le cas contraire la sélection naturelle se chargeait de punir les mauvais élèves. Idem lorsqu’un élève chasseur se trouvait sur la trajectoire d’un mammouth apeuré, Bon élève dans l’ensemble mais devra intensifier ses effort quand ses os se seront ressoudés.

    Ensuite virent les cités de l’antiquité Babylone, Athènes, et avec elle l’enseignement l’architecture, les mathématiques, la comptabilité, bref les premières villes virent le jour et avec elle, toutes les disciplines, liées à la cité, la πόλις et donc aussi la politique. Fini de taper dessus à coup de massue pour savoir qui serait le chef, il faudrait désormais apprendre la diplomatie et l’art de discourir. Un apprentissage des différents types de serpents et leur poisons respectifs n’était pas inutile non plus.

    Concernant le Moyen-Âge, les sources sont diffuses et incohérentes. Certains historiens décrivent comme un siècle d’obscurantisme ou tout savoir fut perdu, tandis que d’autres historiens soutiennent que c’est un complot des penseurs de la Renaissance pour paraître plus intelligents que leurs prédécesseurs.
    Si vous voulez mon avis, ceux qui ont construit les châteaux forts et les églises romanes savaient ce qu’ils faisaient… ou alors ils ont été aidés par des extraterrestres.

    Vient alors la Renaissance et la redécouverte de tout le savoir que le Moyen-Âge dans la monde arabe avait réussi à préserver, la philosophie grecque, les mathématiques et l’astronomie.
    Eh oui, l’algèbre, l’algorithmie, les chiffres, le hasard, tout ces mots viennent de l’arabe.

    Avec le XIXème et le XXème siècle, l’enseignement devient systématique. D’abord réservé à l’élite, l’éducation des masses populaires se faisait nécessaire avec l’apprentissage de la lecture et de l’écriture pour tous, dans le but évident de savoir remplir des tonnes de paperasse administrative.

    Mais aussi l’apprentissage de l’Histoire, ou plutôt d’une certaine Histoire, indiquant que les Gaulois étaient les ancêtres des Français, que le catholicisme avait civilisé le pays, ou encore que le mandat de François Hollande avait marqué la Vème République.
    De la même manière, il y avait des sujets tabous dont ont ne pouvait pas parler, comme la colonisation ou l’exploitation par les puissances occidentales des ressources africaines.
    Enfin tout ça c’était avant la révolution pan-africaine de 2040.

    Vous l’avez vu de tout temps l’enseignement s’est enrichi en nombre de matière, en même temps qu’il s’est affiné dans son but et son contenu.

    Pour mardi prochain vous me rédigerez un devoir sur la dynastie de l’Impérium Galactique de 2110 à nos jours.
    Bonne semaine à tous.

    Auteur : Solarus
    Photo : Un MO5 et le livre manifeste du Plan Informatique Pour Tous, CC Dascritch.

    Pièces jointes

    Aucun commentaire

    Ajouter un commentaire

    Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

    Haut de page