CPU ⬜ Carré Petit Utile

  • Programmes
  • Interviewes
  • Chroniques
  • Chercher
  • Suivez-nous !
  • Extrait de CPU release Ex0007 : Noms de domaines.

    Ceci est le bull’tin météo des domaines
    Sujet inépuisable, car ça, c’est une aubaine
    Tant pour le chroniqueur que pour le webmaster
    Y’a toujours du nouveau, on ne peut pas se taire

    Au début, c’était calme, pas un souffle de vent
    Sous Arpa on avait un com et un « point net »
    Un org un E-D-U, un « mil » de temps en temps
    Tout IP était là et reliait la planète

    Bien sûr, il y a eu comme des insatisfaits
    « Je veux mon IBM » « pourquoi pas mon HP »
    La guerre des T-L-D fut très vite arrêtée
    Car l’Iana a de suite su imposer la paix

    Et puis, pour contenter les esprits cocardiers
    Il fallût ajouter les cc-TLD
    En ces temps reculés, que l’Inria légifère
    il coûtait 3000 Francs le moindre point FR

    Cotisation Afuu, dime de Registrar,
    et pay’ment au volum’, ça coutait des milliards
    Le Spam en ce temps-là n’existait pas du tout
    Envoyer une image ? Il faudrait être fou !

    Pourtant la douceur même de cet anticyclone
    Ce calme apollinien qui régnait sur nos clones
    Sous DOS ou sous Xenix sombre dans le chaos
    Internet s’ouvrait, tranquillité : Ciao

    Nom, rec, store et web, arts firm et info
    L’ad-hoc committee nous invente des noms
    Ça ne s’arrête plus, il en faut de nouveaux
    Aero biz et coop s’ajoutent à name et pro

    Et puisque l’internet c’est, dit-on, des tuyaux
    Pour faire passer des chats dans des trames unproto
    On crée bien le « point Cat », le Jobs et puis l’Asia
    Le Mobi et le Tel, c’est une fantasia

    La dernière fournée est enflée à foison
    Tempête de suffixes, pluies de propositions
    Y’a le Book et le Cloud, le Car, Canalplus
    Strasbourg veux son « Alsace » et Toulouz’ son “Airbus”

    (Envoi)

    Prince, si vous acceptez les mails d’un « point bank »
    Ne vous étonnez pas de voir tous vos deniers
    Comme partir en fumée. Il faudrait être branque
    Pour croire que le phishing ne va pas s’ingénier
    A vous berner tantôt. Remerciez-en Iana
    Qui, comme les truands, pense à son bénéfice
    Et multiplie les noms pour son artisanat
    Tout en se moquant bien qu’Internet en pâtisse

    Texte de Marc Olanié, d'après l'une des déclamations du film « Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » lu par Dascritch
    Illustration graphique : Moi moi par Sanfrancisco99, licence CC0 via Commons.

    Pièces jointes

    Aucun commentaire

    Ajouter un commentaire

    Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

    Haut de page