CPU ⬜ Carré Petit Utile

  • Programmes
  • Interviewes
  • Chroniques
  • Chercher
  • Suivez-nous !
  • Extrait de CPU release Ex0040 : Pérennité de l'art web.

    Il existe une machine précieuse pour les historiens, les journalistes, les techniciens et bien des curieux. Une machine mystérieuse, parfois lente à la réaction, au design légèrement désuet... une machine à remonter le temps ! Vous rentrez une URL, et vous entrez une date entre la création de l'adresse et maintenant. Et vous retombez sur un instantané d'une époque pas si lointaine mais désormais révolue.

    C'est un peu comme consulter une encyclopédie du XXème siècle, ou des journaux jaunis relatants d'événements à moitié oubliés. Sauf que là, on parle du web et d'une fondation qui a fait le pari d'y amener une 4ème dimension : le temps. Ce service s'appelle The Wayback Machine et il est accessible sur le site archive.org.

    Imaginez : La Bibliothèque Nationale attend que les éditeurs leur envoie les bouquins pour les indexer, c'est ce que l'on appelle le dépôt légal. Pour Archive.org, il a fallut créer des outils qui cherchent par eux-mêmes. Tiens... un peu comme les moteurs de recherche à indexation automatique !

    Et le génie du projet est là : il est né en Mai 1996, à peine 4 ans après que le web soit révélé et 3 ans après Netscape, le premier navigateur web grand public. Penser qu'il fallait rapidement archiver un tout nouveau média car il allait évoluer très vite, c'était montrer une sacré clairvoyance.
    Pour vous donner une idée de toute l'information qui aurait pu disparaitre sans eux, pensez que les premiers sites de promotion électorale pour les présidentielles américaines sont apparus en 1996 et auraient disparus aussitôt si justement The Wayback Machine n'en n'avait pas téléchargé une copie.

    1999, c'est un autre défi qui est relevé : l'accès public. Car immédiatement, les serveurs sont très fortement sollicités. En 3 ans, le web a déjà évolué à une vitesse ahurissante, on est en plein dans la bulle spéculative d'internet.
    Le projet est financé par les dons à la fondation, qui, heureusement a pu passer le cap du crash financier de 2001. Qu'il aie surmonté cette époque où bien des entreprises internet se sont effondrés ou le récent incendie de leurs locaux montre combien son utilité est chère aux yeux de ses donateurs.

    Le Mercredi 26 Octobre 2016, nous fêtons justement un anniversaire : ses 20 ans de sa mise en service. Selon les derniers chiffres rendus publics, The Wayback Machine pèse plus de 10 péta-octets (10 millions de giga-octets), éclatés en 4 datacenters, et s'est agrandi sur le site archive.org avec notamment sonores, livres et films dans le domaine public. C'est justement sur ce service que nous avons pu retrouver quelques éléments du site web originel de Radio <FMR>.

    Auteur : DaScritch
    Photo : Mini-Disc de l'enregistrement de cette émission corrompu. CC DaScritch.

    Pièces jointes

    Aucun commentaire

    Ajouter un commentaire

    Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

    Haut de page