CPU ⬜ Carré Petit Utile

  • Programmes
  • Interviewes
  • Chroniques
  • Chercher
  • Suivez-nous !
  • Extrait de l'émission CPU release Ex0094 : Crie si tu sais… I.

    Je vais vous raconter l’histoire de morts qui parlent aux vivants.

    Je tiens cette histoire d’une amie Américaine. Cette histoire lui a été raconté par son frère, John, responsable R&D d’une célèbre entreprise de pompes funèbres aux USA. Enfin, peu importe.

    Un jour, John a eu une idée : proposer un service de chat-bot post-mortem.
    Cette idée lui a été inspirée en discutant avec les personnes qui ont récemment perdu un proche. Pour beaucoup, il restait le réflexe d’appeler ou d’envoyer un message à la personne défunte. Combien le faisait pour entendre encore la voix de la personne décédée ?

    Le principe de ce chat-bot est simple : un numéro de téléphone est inscrit sur la tombe. Si on envoie un SMS à ce numéro, une intelligence artificielle nous répond.

    Alors… attention, on parle d’intelligence artificielle, mais John a plutôt mis en place un jeu de questions-réponses plutôt. Mais quand même, il a réfléchi son algorithme pour que les réponses soient cohérentes avec le caractère de la personne qu’il remplace ! Il y a travaillé pendant des mois, et des mois, il lui a même donné un petit nom :

    FAITH, pour Functional Artificial Intelligence To Help.

    Les premiers tests ont commencés il y a un peu plus d’1 an, sur un petit panel de personnes. Conquis ! Les retours sont très positifs : les utilisateurs peuvent dire des choses au défunt qu’ils n’avaient pas eu le temps de dire de son vivant. Pour certain, le deuil en est adouci.

    Mais bémol… les utilisateurs, ces éternels insatisfaits, se plaignent que les réponses font trop chat-bot
    Alors John a continué à développer l'algorithme, pour le perfectionner.

    Et il y a 3 mois… Quelque chose de bizarre est arrivée…

    Les plaintes ont changées : des SMS étaient reçus , venant du numéro de la tombe !
    Soyons clairs : ces SMS venaient avant qu’une question ne soit envoyée !
    Toujours le même manège : Un matin, un bonjour, tout simple.

    La première réaction est d’en rire, ou de ne pas faire attention, tout simplement. On se dit que c’est un bug. Le message est reçu pendant plusieurs jours. Les utilisateurs trouvent cette nouvelle fonctionnalité un peu glauque, quand même et de plus en plus dérangeante !

    Mais ce n’était que le début !
    Et au fur et à mesure des jours, les questions changent et appellent une réponse : Comment vas tu ?.

    On répond ? on répond pas ?
    Mais là où les utilisateurs ont commencé à avoir peur, vraiment peur, c’est quand les messages étaient en rapport avec leurs activités de la journée. Qu’as tu acheté à tel magasin ? ou encore Comment as tu trouvé tel resto ?

    Le service a été suspendu suite à ça, le temps de comprendre ce qu’il se passait. On a d’abord pensé à un hack de Faith, mais aucune intrusion n’a été détectée.

    Faith a-t-elle appris toute seule ? Impossible, dit John, en aucun cas cette suite de conditions peut s’auto-écrire…

    John a une théorie : il croit que ce sont les âmes des défunts qui utilisent Faith comme un moyen 2.0 de communiquer avec les vivants. D’ailleurs, des enquêteurs du paranormal ont commencé à utiliser ce service pour leurs enquêtes sur l’au delà.

    Mais John, superstitieux et ne voulant pas convoquer de démon, a préféré effacer Faith et annuler ce service.

    Pourtant on rapporte encore des messages venants des tombes...

    Et vous ? utiliseriez vous ce service?

    Auteure : Megayumine, d'après @nanofictions
    Photo : Pierres tombales au cimetière de l'hôpital général de Québec, par Sheon, CC, détail

    Pièces jointes

    Aucun commentaire

    Ajouter un commentaire

    Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

    Haut de page